• Bonjour/Bonsoir.

    Salut à tous. Comment ça va vous ? Pour tout vous dire ça fait longtemps que je ne suis pas passé sur le blog. En effet, j’avais programmé au max des articles afin de passer une rentrée tranquille. Le dernier article programmé date du week-end dernier. Donc pour combler le manque d’article je viens poster celui-là histoire de ne pas laisser de vide. Pendant les vacances je vais essayer de faire la masse d’articles pour encore les programmer jusqu’aux prochaines vacances pour me laisser la période de cours tranquille pour réaliser convenablement mes devoirs, j’espère que vous comprendrez cette manière de fonctionner. J’ai beaucoup de choses à vous dire. J’ai eu de petits problèmes de santé en début d’année scolaire suite à mon choix de cursus, je vous expliquerai, rien de grave, tout va mieux. J’ai commencé le sport en salle il y a bien un bon mois, un régale. J’ai aussi de nouvelles pièces dans ma garde robe, et dans mes chaussures ! J’ai beaucoup d’idées d’articles, cependant n’hésitez pas à m’en donner aussi, et à me dire si mes idées sont bonnes. Je vous en énumère quelques unes, j’aimerais bien vous présenter quelques unes de mes paires de chaussures, j’aimerais aussi vous faire des lookbooks, peut-être aussi une routine maquillage du moment ou d’une saison particulière. Niveau make-up si ça vous intéresse aussi, je vous présenterais quelques produits indispensables, favoris et tout au contraire vous présenter ceux que j’aime moins. Je compte vous parler de certains films, et livres (bien que je rame pour lire en ce moment). Voilà un peu mes idées, dites moi ce que vous en pensez et n’hésitez surtout pas à me dire vos idées également. Pendant les vacances je vais m’atteler à tout cela. D’ailleurs, pendant ces mêmes vacances je vais changer mes armoires (celles de ma maman et les miennes). On va tout faire toutes les deux, pas besoins d’hommes ! On va les démonter, descendre trois étages (sans ascenseur) planches par planches, puis aller en racheter, monter trois étages parties par parties et les monter. Autant vous dire que pas besoin d’aller à la salle pendant les vacances hein ?! Je vous parle de ça pour vous demander si vous voulez un avant-après de mes armoires et rangements de vêtement et chaussures. Ca serait peut-être cool non ? A vous de me dire. Et voilà les copains, je vous laisse là-dessus. J’attends vite de vos nouvelles afin de mener à bien l’organisation de mon blog. A bientôt.

    .Elsa.Elsadorça.


    votre commentaire
  • Bonjour/Bonsoir.

    Aujourd’hui petit article pour vous poser pleins de questions, et pour améliorer au mieux mon blog. J’ai l’impression que vous vous lassez de mes articles, et de mon blog en général.. C’est pour ça que je viens vers vous maintenant. J’ai plusieurs choses à vous dire. Commençons par les réseaux sociaux. Je ne sais pas si vous savez, je l’ai dit qu’une seule fois il me semble mais j’ai eu un compte blog Instagram avec quelqu’un et suite à ce compte Instagram, on a voulu avoir un compte Snapchat à côté pour prévenir les sorties d’articles. Et j’hésite à m’en refaire un pour communiquer plus facilement avec vous etc.. Ce compte servirait à parler principalement du blog, puis parfois vous raconter certaines choses pour que vous en sachiez plus à mon propos puis vous pourriez me poser certaines questions. En parrallèle, je voulais créer un compte Instagram et/ou Facebook mais je pense que cela fera trop. En tout cas, j’aimerais avoir votre avis là-dessus. Ensuite, ma mère me parle beaucoup de créer ma chaîne Youtube ou alors de poster des vidéos sur mon blog mais pleins de conditions me retiennent. Déjà, je ne sais pas si c’est trop tôt de se montrer, je ne sais pas si c’est super utile aussi.. Puis je n’ai pas le matériel approprié. Enfin, j’ai une caméra avec mon téléphone, mais je n’ai pas de logiciel de montage etc.. Pourriez-vous m’en conseiller d’ailleurs ? Je n’ai pas d’Apple en ordi, c’est un Asus. Merci si vous m’éclairez sur le sujet. Que pensez-vous si je fais quelques vidéos de temps en temps ? Et est-ce utile d’ouvrir une chaîne Youtube ? Puis la dernière des choses, c’est.. Est-ce que vous avez des idées d’article à faire parce que je vous avouerais que j’ai l’impression que cela ne vous intéresse pas ce que je fais.. C’est tout à fait compréhensible. C’est pour ça que je suis preneuse de toutes vos idées, comme ça je vous fait un peu plaisir. Tout ce que vous voulez, un tag, une revue particulière sur un produit spécial, un avis sur quelque chose, etc.. Si vous voulez une foire aux questions pour mieux me connaître, j’organiserais ça. J’ai dans l’idée de faire une routine, par écrit pour l’instant. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me dire quelle genre de routine vous voulez (vacances, matin, soir, week-end, etc..) Voilà, donc j’espère que je vais avoir des retours sous cet article pour un petit peu faire avancer cette magnifique aventure qu’est mon blog. Merci en tout cas d’être toujours là. J’attends vos suggestions, à la semaine prochaine.

    .Elsa.Elsadorça.


    2 commentaires
  • Bonjour/Bonsoir.

    Aujourd’hui ce sera un article « blabla » qui sera dans la rubrique « Billet d’humeur ». En effet, je ressentais l’envie de parler parce que mon parcours scolaire change beaucoup. Perturbation de plus pour une jeune fille stressée de tout…

    Cours, moqueries et ami. Voici un petit bout de mon histoire.

    J’ai toujours été une élève assidue, qui aime bien l’école, les cours, l’ambiance. De toute façon je m’adapte assez vite (ou je fais semblant de m’adapter pour ne pas qu’on me reproche certaines choses). La maternelle, nickel, de bonnes notes, des copains, des copines, des bobos, des jeux, et des maîtresses d’amour. L’école primaire, super, nouvelle école, nouveaux copains, nouvelles copines, j’ai rencontré Marie ma super amie que j’aime, premières disputes, premières jalousies, mon accident, toujours de bonnes notes, et toujours des maîtres et maîtresses géniaux.

    Me voici maintenant débarqué au collège ! Rebelote, nouvelle classe, nouvelles rencontres. J’affronte les plus grands, les moqueries, beaucoup d’insultes (pour mon cas beaucoup en 6ème, 5ème et 4ème). Je cherche mon look, encore trop bébé pour les 3ème. Je m’habillais avec des vêtements de couleurs, je mélangeais toutes les couleurs possible car j’aimais ça, et j’osais. D’ailleurs avec Marie, lorsqu’on se rappelle nos premiers moments ensemble, elle me dit souvent que j’étais un petit bonbon de toutes les couleurs. J’aimais que ma mère ma fasse des couettes et des coiffures originales avec des élastiques de toutes les couleurs. J’assortissais mes vêtements. J’adorais cette tenue que je qualifiais de « gothique-pop » parce que j’associais le noir et le rose fluo. Je mettais un bas noir et un haut rose fluo ou alors ma tenue entièrement noire que j’accentuais avec la tonne d’accessoires : des boucles d’oreilles en forme de fermeture éclaire rose, ou alors des nœuds (que Marie qualifie de nœud de p*te...). Avec des manchettes en résilles rose, des colliers et bracelets roses, vernis rose, élastiques roses et chaussures noires à détail rose. C’était mon look, je m’y plaisait, mais ça ne plaisait qu’a moi.. Je l’ai compris très vite. Je sais qu’il ne faut pas vivre pour les autres et vivre pour soi, mais les moqueries ça t’atteint à toi et pas aux autres, alors tu changes pour leurs plaire et passer inaperçue. Et c’est ce que j’ai fais. J’ai troqué mes belles couleurs, mes beaux accessoires contre des joggings, des baskets, les cheveux lâchés, plus de bijoux, et du noir la plupart du temps. Je ne me plaisais pas, parce que quitte à changer, je voulais un peu de marques. Mais ma mère est seule à m’assumer, mon père nous donnait encore un peu d’argent à cette époque mais c’était dur, alors je portais des vêtements donnés, de foire fouille, etc.. Mais je rentrais malgré tout, mieux dans le moule, alors j’ai fais cela pendant un an et demi. Je ne m’aimais pas. A côté de ça, j’avais des moqueries dues à mon physique, je n’aime pas tellement en parler, mais peut-être qu’un jour je m’exprimerai à ce propos. Puis, encore à côté, je n’avais pas de personnalité, ni de caractère alors je me faisais marcher dessus, et j’étais le petit chien qui suivait (j’ai eu là aussi, beaucoup de remarques désobligeantes à propos de cela et ça a duré 2-3 ans). Ma 6ème se résume à ça mais aussi à mes bonnes notes, j’étais fière malgré tout.

    Ma 5ème était comme la 6ème à peu près, peu de souvenirs (oui c’est un problème pour moi, j’oublie quelques périodes de mon enfance..) mais c’était pareil il me semble.

    La 4ème était encore une dure période où j’étais confronté aux moqueries directement en cours, dans ma classe. Deux petits malins, un gros que je déteste, et son pote avaient trouvé cool de me comparer à un personnage paranormal d’un film célèbre (qui à sa sortie en 1974 avait valu beaucoup de suicide) et ils me le crachait en pleine figure en cours, ou dans la rue lorsque je rentrais des cours. Le gros se faisait plus entendre, il avait moins peur d’insulter que son ami. C’était dur, et une période noire s’est fait ressentir, un mal énorme. J’ai pus tenir car j’avais commencé à beaucoup m’intéresser à propos du boys band très connu : One Direction. De 2011 jusque 2015 ils ont été une présence et un soutien permanent. D’autre oublie leurs problèmes avec drogues et alcools, et bien moi, c’était leur musique, leur vidéo, leur livre, les posters, les magazines... J’en serai à vie reconnaissante. Tous les week-end je pleurais la nuit. Quelque chose de très noir, je n’aime pas m’en souvenir, j’évite. En décembre de l’année de 4ème j’ai décidée d’aller parler au pote du gros qui m’insultait. Oui, comme je vous l’ai dit, ils étaient dans ma classe mais je n’ai jamais adressé la parole aux deux. Et un soir, j’ai trouvé Luke, le pote du gros sur Facebook. C’est ici qu’a commencé cette drôle « d’amitié ». Il s’est excusé des insultes, je l’ai pardonné. En manque de réelle attention amicalement parlant. Je me suis vite confiée et attachée. Beaucoup trop gamine, je parlais pour rien, pour dire des trucs débiles. J’en suis venue à relire mes premières conversations avec lui, et j’en ai des frissons tellement c’est ridicule, j’en reviens pas. Et lui, malgré ma gaminerie, était toujours là à répondre, tout le temps. Je ne sais pas si c’est sincère ou si c’est de la politesse mais il a toujours été là. Puis au fur à mesure du temps, j’ai grandis, avec lui, grâce à lui aussi inconsciemment. Il a un an de plus que moi, et est différent de moi. Il fume, il fait des soirées, il a pleins de potes, sort tout le temps, ne va plus en cours (bien que j’ai essayé de le convaincre d’aller en Pro), etc.. Il est différent mais pas tellement au fond. On s’aperçoit de plus en plus que certaines choses sont similaires chez lui et chez moi. Cela fait bientôt 3 ans je crois que l’on se parle, et on ne sait jamais vus, enfin, on se croise. J’ai dis qu’on se croisait parce qu’effectivement, il habite dans l’immeuble en face de chez moi, je passe tous les jours en dessous de sa fenêtre pour promener mon chien, et malgré cela, on n’a jamais prit le temps de se voir. Mais je ne pense pas que ce soit bien grave, c’est bien comme ça. On s’est prit la tête très rarement, pour rien, mais il ne revient jamais, alors c’est moi qui retourne vers lui, parce que j’ai besoin de m’expliquer avec lui et de lui raconter la blinde de choses. Et on se moque des gens (notre passe temps favori, on rigole beaucoup), il me demande des choses sur untel et unetelle, je fais de même. Je lui demande ce qu'il a fait de sa journée, qui il a vu, etc.. Il est très distant, mais je sais qu’il ne me laissera pas (enfin j’espère). Je lui dis souvent, mais il m’a fait grandir, il m’a accompagné dans de drôles de moments, et tout ça par messages. Nous sommes différents mais nous nous complétons parfaitement. Il a eu besoin de moi, comme j’ai eu besoin de lui. C’est le seul ami garçon que j’ai et j'y tient, vraiment. L’amitié fille-garçon j’y crois. Mais malgré tout ça, j’ai cette impression d’être seule à le ressentir, j’ai pas l’impression d’être si importante pour lui, parce qu’il est fort entouré. Alors j’arrête de lui dire qu’il est important pour moi de peur d’être ridicule, mais je pense qu’il le sait à présent. Enfin voilà. C’était pour raconter qu’un pire ennemi peut devenir un très bon ami. Et je ne regrette absolument pas d’être aller lui parler pour la première fois.

    Puis pour finir mes années collèges, la 3ème fut une année géniale, sans problèmes particuliers, c’est cette année que je me suis affirmée, que j’ai sus prendre mes claques pour les changer en leçons. Puis j’ai passée mon brevet, que j’ai obtenu, et mon histoire des arts (quelle corvée !).

    Et me voilà enfin au lycée, le lycée que je redoutais tant ! J’avais peur que se reproduise les mêmes choses qu’en 6ème, c'est-à-dire les remarques etc.. Mais à ma grande surprise, rien de tout cela. Personne ne fait attention à toi, chacun est avec ses amis, et on se croise sans forcément se regarder. Je pense que la maturité y joue là-dedans. Alors je me sens à l’aise de marcher dans les couloirs ce grand bâtiment. Mon problème cette année, ce sont les notes. Les résultats, la dégringolade. Mes moyennes générales à chaque trimestre ne dépassaient pas 9. Je ne m’en sors plus. Je me sens obligée d’aller me faire réorienter en Pro. Oui, obligée car pour moi c’est un vrai cauchemar, je n’aime pas me dire que je vais en pro, pour moi c’est humiliant car je sais que je suis capable de beaucoup mieux. (Attention, je ne dis pas que la pro c’est pour les nuls, mais je dis que c’est pas ce qui ne me correspond car aucun des mes métiers en tête ne font parti d’un cursus pro, et ça ne correspond pas non plus à mes compétences). Je me sens mal, pas à ma place, comme en trop. Je ne sais pas.. De plus, en pleine fin de seconde, début avril, ils ont décidé de m’envoyé en pro.. Comme ça, pour que je puisse commencer à m’habituer et me voilà en Pro gestion-administration et dans l’urgence de trouver un stage car c’est prévu dans le cursus pro. Je suis prise à l’espace culturel de mon E.Leclerc de ma ville, je n’y connais rien en gestion et encore moins en administration, mais bon. On verra bien ! Je vous tiendrai au courant si vous le voulez.

    C'est durant cette année aussi que j'ai vus qui sont là pour toi, et qui s'en foutent de toi. J'ai fais un grand ménage dans ma tête. Je suis contente d'avoir pris cette décision, parce que je m'aperçois que beaucoup de personnes sont fausses, et ne font rien d'autres que de profiter de toi. J'ai fais le compte, et seulement 3 personnes sont là pour moi, et sincères, je le sais. Le reste, c'est beaucoup de déceptions. Je pensais que ces personnes seraient toujours là pour moi, et qu'elles m'aimaient. Mais j'ai eu la triste réalité en face, rien de tout ça. Ils sont là, avec toi, parce que t'es leur seule connaissance, puis quand ça s'en trouve d'autres, et quand ça refréquente de vieux amis, tu n'es qu'une simple lycéenne, qui mange seule lorsque tes (vraies) amies qui ne sont pas dans ta classe n'ont pas les mêmes horaires, et passe tes récrés seule, mais c'est rien, parce qu'on s'en fout de cette simple lycéenne. Puis quand on ne va pas dans le sens voulu, ça froisse et ça te le fais comprendre. Alors t'es à l'écart et t'as mal. Mais tu souris et tout va bien. Les gens continuent à jouer de toi et à parler sur toi, et ils ignorent qu'au fond, tu as un cœur, et que tu souffres. Mais encore une fois, c'est pas grave, c'est toi qui a mal, pas eux. Et voici comment je me forge, les déceptions sont nombreuses, alors je les ai cumulées, j'en ai fais une grosse boule, je l'ai jeté trèèèès loin. Et je continue, même si des fois la grosse boule revient, mais je la renvoie toujours plus loin.

    Je voulais vous parler de mes années d’écoles, pour un peu changer des articles beauté et livres. Pour vous montrer d’où mon caractère s’est forgé, où j’en étais, pourquoi je suis comme ça, etc…

    J’espère n’avoir pas été trop ennuyante, ni trop longue dans mes textes.

    Merci d’avoir lu, merci d’être toujours là.

    .Elsa.Elsadorça.


    2 commentaires